Imprimer Revue EP&S n°8 - Janvier 1951

  • Code : 70008-41
  • Livres

UNE CONFERENCE DE PRESSE DE M. CLAUDE LEMAITRE

M. Claude Lemaître, Secrétaire d'Etat à l'Enseignement technique, à la Jeunesse et aux Sports, a donné, rue de Châteaudun, le 9 novembre, une conférence de presse. Il était assisté de M. Gaston Roux, Directeur général.
Le Ministre désirait prendre ainsi contact avec les représentants de la presse et leur faire part des grandes lignes de son programme, li a insisté sur la nécessité de protéger les enfants et les adolescents contre l'influence qui peut être néfaste de certains films ou de certaines publications. Il a également mis l'accent sur les échanges internationaux de jeunes et rappelé l'importante participation française aux récentes grandes manifestations internationales.
La représentation française aux Jeux Olympiques était un des points importants de la conférence du Ministre, qui indiqua quelles mesures financières avaient été prises par la Direction générale pour permettre de donner toute son efficacité à la préparation olympique et assurer la meilleure participation possible de nos athlètes.
En ce qui concerne l'équipement sportif, il insista sur l'effort fait en faveur de la construction des piscines et des bassins de natation, ainsi qu'en faveur des installations sportives des Facultés, en particulier l'aménagement d'une Maison du Sport des Etudiants, sur l'emplacement de l'ancien bal Bullier à Paris. C'est une opération extrêmement importante pour laquelle 400 millions ont été accordés au budget de 1952. Des précisions furent données sur les opérations principales nouvellement entreprises ou poursuivies au cours de 1951 :
Stades et terrains d'éducation physique et sportive . 330
Gymnases et salles d'éducation physique 40
Piscines et bassins de natation 54
Auberges de Jeunesse 29
Maisons de Jeunes 12
Montagne 9
En ce qui concerne le Polygone de Vincennes, une tranche de 80 millions de francs sera affectée en 1952 aux travaux afin de réaliser les premiers terrains de jeux prévus.
La question des concours de pronostics fut évidemment posée. Le Secrétaire d'Etat répondit qu'il l'étudierait en toute objectivité mais qu'il était plein d'appréhension sur leurs conséquences et sur l'influence qu'ils pourraient avoir sur la jeunesse.
M. Claude Lemaître a également fait part de son désir de voir les vacances de Noël augmentées de 1 5 jours pris sur les grandes vacances, afin de permettre aux enfants de bénéficier de séjours à la montagne profitables à leur santé. Signalons que des entretiens ont eu lieu à ce sujet au Ministère de l'Education nationale et qu'au Rectorat de l'Académie de Paris en particulier une réunion a eu lieu à laquelle a assisté M. Gaston Roux, Directeur général et les Doyens de Facultés, au cours de laquelle des mesures ont été envisagées pour permettre, dès janvier 1952, d'envoyer à la montagne quelques milliers d'étudiants parisiens.

LE GRAND PRIX DE LITTERATURE SPORTIVE

C'est le 6 novembre qu'a été décerné le Grand Prix de Littérature sportive de 50.000 francs offert par la Direction générale de la Jeunesse et des Sports.
Le jury, présidé par M. Marcel Berger, comprenait le Comité des Ecrivains sportifs auquel avaient bien voulu se joindre M. André Maurois, de l'Académie Française, et M. Gaston Roux, directeur général de la Jeunesse et des Sports. L'ultime sélection donna lieu à une lutte serrée dont sortit victorieux l'ouvrage de Georges Magnane « La trève olympique ».
Georges Magnane est un écrivain dont les mérites ne sont plus contestés. Professeur agrégé d'anglais, il est de plus un sportif convaincu qui pratique assidûment le judo et l'aviron. Le roman qui vient d'être couronné a été publié en 1950. L'action se situe à Londres pendant les Jeux Olympiques. Georges Magnane a eu le mérite de reconstituer d'une façon particulièrement vivante l'atmosphère des Jeux. Il fallait toute la sensibilité d'un sportif pratiquant en même temps qu'un grand talent d'écrivain pour écrire des pages comme celles qu'il a consacrées aux compétitions d'aviron et qui auront désormais leur place dans les anthologies de la littérature sportive.
Le Prix Jean-Prévost a été attribué à M. A. Lefranc pour son manuscrit « Le Prof de Gym' ». Il s'agit des mémoires d'un professeur d'éducation physique. M. Lefranc retrace d'une façon à la fois simple et émouvante les principales étapes de sa vie de sportif et d'éducateur. Les membres du jury ont été impressionnés par cet envoi d'un auteur inconnu dont les souvenirs constituent l'une des plus belles leçons qui puissent être données à des jeunes. Jamais il n'a été plus vrai de dire que le style c'est l'homme, tant cet ouvrage est tonique par la foi qui l'anime.
M. Claude Lemaître, secrétaire d'Etat à l'Enseignement technique, à la Jeunesse et aux Sports, avait tenu à assurer le jury de tout son intérêt pour cette compétition littéraire dont il dégagea en quelques mots la portée. Après que les résultats curent été communiqués aux représentants de la presse, M. Claude Lemaître leur présenta le grand alpiniste français Armand Charlet qu'il venait de recevoir et qui, on le sait, est lui aussi l'auteur d'un ouvrage : « Vocation alpine ».
Parmi les envois qui retinrent l'attention du jury nous devons citer : « La route humaine », de André Perdereau, « Spiritualité et Santé », de Bernard Villard, « Singularités sur des jeux », du docteur Henri Pouret, « La jeune fille et la cendre », de Georges Durbec, « Place aux vieux », des docteurs A. et E. Bidon.
Il convient de souligner la valeur des ouvrages et des manuscrits présentés. C'est le signe que le sport bien compris est un sujet d'inspiration pour les écrivains et que se continue la tradition à laquelle des Montherlant, des André Obey ont associé leurs noms.

M. ADOLPHE CHERON N'EST PLUS

Les milieux sportifs ont appris avec émotion la mort, à l'âge de 79 ans, de M. Aldolphe Chéron, président de l'Union fédérative des Sociétés d'Education physique et de Préparation militaire.
M. Adolphe Chéron avait consacré une très grande part de son activité à l'Education physique.
Dès 1893 il effectuait un stage à l'Ecole de Joinville ; il était, ces derniers temps, le doyen des Anciens Joinvillais et il présida l'an dernier le banquet annuel.
Elu député de la Seine en 1919, il fut, durant son long passage au Parlement, un ardent défenseur de l'Education physique et des Sports. Sa compétence et son activité l'avaient conduit en 1933 au poste de Sous-Secrétaire d'Etat à l'Education physique ; son principal collaborateur fut alors l'actuel Directeur général de la Jeunesse et des Sports, M. Gaston Roux.
Les obsèques de M. Adolphe Chéron ont eu lieu à Saint- Maur-des-Fossés, en présence de très nombreux représentants des groupements de l'Education physique et des Sports.
M. Claude Lemaître, Secrétaire d'Etat à l'Enseignement technique, à la Jeunesse et aux Sports y assistait, accompagné de M. Gaston Roux, directeur général, de MM. Laca-banne, Desroys du Roure, Jacquet, Baissac, etc..
Plusieurs allocutions furent prononcées et nous extrayons de celle de M. Claude Lemaître les passages suivants :
« Adolphe Chéron était de ceux qui s'effacent devant « l'idée à laquelle ils se dévouent. Il est des hommages qui
« sont dus non seulement à la mémoire de l'homme, mais
« à l'oeuvre à laquelle il s'est consacré. Si la nécessité d'une
« formation complète apparaît de plus en plus à la plupart
« des esprits, il faut bien que l'on sache quels efforts furent « accomplis pour obtenir ce résultat.
« Nous devons dire ici notre reconnaissance au député, au
« Sous-Secrétaire d'Etat qui sut se faire l'apôtre du développement de l'Education physique et sportive.
« Nous qui avons, tous à notre rang, la tâche de travailler
« pour les jeunes générations, nous saurons leur rappeler
« l'exemple de cet aîné. Devant une existence aussi riche« tout entière inspirée par la même idée, nous devons sur-
« monter notre peine pour retenir la leçon qui se dégage en
« pleine lumière. Adolphe Chéron s'est dévoué à la cause
« sportive et à son pays. A aucun moment il ne consentit
« à ménager ses forces. On peut dire qu'il a vécu pour que
« les jeunes Français puissent connaître toute la noblesse et
« toute la beauté de la vie.
« Que sa famille reçoive l'expression de nos condoléances
« et qu'elle soit assurée que son deuil est celui du sport
« français tout entier. »

UN MUSEE DU SPORT

Depuis de nombreuses années il est question de reconstituer un Musée du Sport français. Déjà, l'an dernier, à l'occasion du Salon des Sports, la Direction générale de la Jeunesse et des Sports avait réuni un certain nombre d'objets d'intérêt historique dans une présentation qui avait eu un grand succès auprès du public parisien.
A l'occasion du Centenaire de Joinville, le travail ainsi amorcé doit être poursuivi pour créer ce Musée du Sport. De nombreuses personnes apporteront leur aide à ce projet. Un contact a également été pris dans ce but avec M. Nogues, qui fut le collaborateur direct de Marey et qui a participé aux travaux effectués par ce dernier sur l'étude du mouvement, travaux qui ont d'ailleurs été, comme « Education physique et Sport » l'a publié dans un de ses précédents articles, à l'origine du cinéma.
L'Institut national des Sports possède de très nombreux films qui lui viennent de l'ancienne Ecole de Joinville et qui ont également une grande valeur historique.
Signalons que la Direction générale de la Jeunesse et des Sports serait heureuse de recevoir toute contribution pouvant l'aider dans la réalisation du Musée. Les personnes que cette question intéresserait peuvent écrire à la Direction générale de la Jeunesse et des Sports, Section d'Etudes et d'Information, 34, rue de Châteaudun.

VOYAGES AUX JEUX OLYMPIQUES (du 19 juillet au 3 août)

Nous ne pouvons donner, comme nous l'aurions désiré, des renseignements complets sur ces voyages, les organisateurs n'ayant pu encore aboutir tous à réaliser leurs projets.
Nous pouvons vous signaler :
1 ? Tourisme et Travail, qui prévoit deux voyages en bateaux :
a) du 12 juillet au 30 juillet,
b) du 18 juillet au 7 août. Pendant le séjour à Helsinki :
? hébergement sous toile, hébergement collectif dans des écoles, en dortoirs aménagés,
? hébergement individuel confortable en hôtel ou chambre particulière.
PRIX : Les prix de ces voyages s'établissent actuellement entre : 40.000 et 60.000 francs, suivant le mode d'hébergement choisi et la classe bateau désirée. Ces prix comprennent tous les transports fer et mer, l'hébergement et la nourriture pendant le voyage, les billets d'entrée sur le stade.
Pour renseignements plus complets, s'adresser : au délégué local de Tourisme et Travail, ou au siège national, 58, rue d'Hauteville, Paris-10e.
Pour Paris : 1, rue de Châteaudun, Paris-9e ; 8, rue Fran-çois-Miron, Paris-4e.
2 ? Le Club Méditerranée, 8, rue de la Bourse, Paris-2e, qui organise un camp de toile.
Départ de Paris le 1 5 juillet.
Retour à Paris le 7 août.
Le prix du voyage : 39.300 francs, comprend tout sauf les places aux stades (de 1 à 15 dollars assis ou 1 dollar debout).
Pour renseignements complémentaires, s'adresser au Club Méditerranée.

AVIS IMPORTANT

La Fédération Française d'Education physique nous informe que sa Commission médicale organise une série de conférences sur « L'ATTITUDE ». Celles-ci auront lieu au siège du COMITE NATIONAL DES SPORTS, 4, rue d'Argenson, Paris-8e (et non rue de Valois), aux dates suivantes :
MERCREDI 16 JANVIER 1952, à 18 heures :

LES CONDITIONS NEUROLOGIQUES DE L'ATTITUDE, par le docteur P.-R. Bizé, médecin de l'Hôpital Saint-Joseph, professeur au Conservatoire national des Arts et Métiers.
MERCREDI 20 FEVRIER 1952, à 18 heures :

LE PRATICIEN DEVANT LES PROBLEMES POSES PAR L'ATTITUDE, par le docteur Cavel.
Se faire inscrire à l'avance au secrétariat de la F.F.E.P., 2, rue de Valois, Paris-1er. Téléphone : Central 99-21.

L'EQUILIBRE VIVANT

Dans un prochain numéro, M. Héry vous exposera son point de vue sur l'équilibre vivant au sujet duquel il formule la loi suivante :
Loi de l'équilibre vivant : dans l'équilibre vivant, les muscles antagonistes tendent toujours à exercer par un minimum de contractions, des formes égales de part et d'autre des segments osseux.

ORGANISATION DE L'EDUCATION PHYSIQUE DANS UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE

Nous avons reçu de M. Cicquel, professeur d'éducation physique au Collège de Redon (I.-et-V.), un exposé sur l'organisation de l'éducation physique dans son établissement où les installations matérielles sont précaires.
Les lecteurs qui seraient intéressés par ce travail, sont priés de nous le faire savoir, afin que nous le leur communiquions.

ERRATUM

Dans notre dernier numéro (n° 7 - p. 7), ce n'est pas le buste de Cerdan par Cogné que nous vous avons présenté, mais l'?uvre du jeune sculpteur André Greck dont notre collaborateur, Pierre Naudin, vous a vanté les mérites dans son article.

Maison d'articles de sports installée en province, recherche représentants pour toutes régions. Ecrire à la revue qui transmettra.

Commentaires

* : Champ obligatoire.
 

EP&S vous propose

  • image description

    Livres : DOSSIER EP&S N°83 Corps et Climat scolaire

    Avant même les mots, les corps parlent ! Quand bien même rien ne s’est encore dit, leur seule présence structure l’espace et les relations. Une école soucieuse de ses élèves doit accorder une place, non seulement aux esprits, mais également aux corps.

    Fruit d’un partenariat entre la Délégation ministérielle de prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire et les Éditions EP&S, cet ouvrage propose un dialogue entre praticiens, chercheurs et praticiens-chercheurs engagés dans cette réflexion.

    • La communauté éducative interpellée,
    • Temps, espaces et interstices,
    • Corps de profs, corps d’élèves,
    • En cours d’EPS aussi…

    Les quatre thématiques l’organisant révèlent à la fois la diversité et la complexité du sujet. Qu’il s’agisse de postures, d’attitudes, de déplacements, des corps en interaction, des corps en mouvement… ces contributions témoignent qu’une école bienveillante, soucieuse de développer un climat scolaire propice aux apprentissages doit faire sa place à ce grand absent, ce trop méconnu et trop souvent dénié dans l’enseignement : le corps !

    Préface : Éric Debarbieux

    Postface : Isabelle Queval

    J'achète à 28.00 €
  • image description

    Livres : Jeux et sports collectifs - Handicaps et activité physique

    Des solutions concrètes et opérationnelles pour tous les intervenants confrontés à la question des besoins éducatifs particuliers et de l'activité motrice, notamment lorsqu'ils accueillent un jeune en situation de handicap au sein d'un groupe de pratiquants dits valides. les jeux traités dans ce volume sont : les déménageurs, la balle aux prisonniers, la passe à 5, le jeu sans ballon, la thèque, Kin-ball, ultimate, basket-ball.

    J'achète à 18.00 €