Imprimer Revue EP&S n°132 - Janvier 1975

  • Code : 70132-74
  • Livres

TOURISME EQUESTRE

Nous avons demandé au Secrétaire Général de l'Association Nationale pour le Tourisme Equestre et l'Equitation de Loisir, plus connue du grand public par son sigle l'ANTE, qui est aussi Maitre Randonneur en exercice sur le terrain, c'est-à-dire de mars à décembre à cheval dans nos pays des Marches Ouest du Massif Central, de présenter cet aspect particulier de l'équitation.
TOURISME-CHEVAL. Les mots parlent d'eux-mêmes, et il y a belle lurette que l'on se promène à cheval dans la Gaule. Si les fastes des équipages royaux ou militaires que relatent tableaux ou récits peuvent encore nous éblouir, il en était de plus modestes et aussi de plus nombreux dans la bourgeoisie et la paysannerie.
Qu'y a-t-il donc de nouveau et d'actuel dans ce tourisme équestre ? Le chemin des équipages de jadis, « carrossable » ou non, est devenu route, actuel royaume despotique de l'automobile ou du poids lourd. La concentration urbaine a produit dans la population française encore rurale au début de ce siècle l'immense majorité citadine actuelle. Enfin, le « développement » de la civilisation est synonyme de mécanisation, électrification, industrialisation, automatisation, électronisation. Nous voilà donc obligés dans cette fin du XXe siècle de réapprendre à nos concitoyens, qui y trouvent un attrayant plaisir, le voyage à cheval de nos ancêtres qui pratiquaient le tourisme équestre sans le savoir, comme Monsieur Jourdain la prose.
Cependant, une instruction technique équestre préalable, même relativement sommaire, s'est de tout temps révélée nécessaire pour les voyages à cheval. Elle le demeure évidemment de nos jours pour le tourisme équestre. Bien plus, il va falloir remettre le citadin au contact direct du cheval dans les soins à lui apporter pour le nourrir, le panser, le comprendre, et obtenir son obéissance. Vivant ainsi au rythme du cheval, dans le respect de ses allures, en pleine nature, au sein d'une civilisation rurale ancestrale, nos concitoyens sur occupés trouvent là avec une activité physique et des contacts humains, un dépaysement à la fois dans l'espace et dans le temps, facteur de détente ; un enrichissement aussi du c?ur et de l'esprit à condition de pratiquer en groupe un tourisme équestre intelligent sous la conduite d'un guide qui non seulement va débrouiller l'écheveau compliqué des chemins ruraux abandonnés très souvent aux ronces depuis la généralisation des tracteurs, mais encore saura faire découvrir ce monde fabuleux de la nature, des animaux, des arbres, des plantes, expliquer les croyances et les coutumes de jadis, mettre en contact avec les vestiges des époques disparues et aussi avec les habitants actuels des pays traversés, faciliter les relations entre cavaliers.
Car l'équitation est actuellement à un stade de développement comparable à celui du nautisme et du ski en France il y a dix ans.
Passer de quelque deux cent milliers de cavaliers au million en 1980 pose un problème d'organisation qui n'échappe pas au Ministère de l'Agriculture (Service des Haras), au Secrétariat à la Jeunesse et au Sport, ainsi qu'aux divers Ministères concernés dans le sein du Comité Interministériel de l'Equitation éclairé par les avis du Conseil Supérieur présidé par le Général Dodelier.
L'Ante est reconnue comme Société Mère des associations, sociétés ou établissements en ce qui concerne le tourisme équestre.
Elle a pour mission de promouvoir celui-ci en métropole et outre-mer ; elle a la charge des manifestations de tourisme équestre et assure la formation spécialisée de l'encadrement et des cavaliers pratiquant le tourisme équestre, en ce qui concerne les connaissances particulières inhérentes à cette discipline. Par délégation de la Fédération Française des Sports Equestres, et conformément aux Règlements Généraux, elle décerne les diplômes correspondants.
Voici les diplômes qui viennent actuellement compléter ceux de moniteur, instructeur et professeur d'équitation :
? le diplôme d'Accompagnateur de Tourisme Equestre, qui sanctionne une bonne connaissance des données de base qui permettent de conduire une promenade et, éventuellement, sous la responsabilité du Chef d'Etablissement, une randonnée équestre de courte durée sur un itinéraire connu, en assurant à la fois la sécurité et l'agrément des cavaliers et un emploi rationnel des chevaux.
? le diplôme de Guide de Tourisme Equestre, cavalier capable de diriger une randonnée équestre dans les meilleures conditions possibles d'agrément et de sécurité.
? le diplôme de Maître Randonneur, qui est décerné à un organisateur capable de diriger un Centre de Tourisme Equestre et de créer des itinéraires nouveaux.
Pour conclure, je me permettrai de souhaiter qu'à « l'ère des loisirs » qui paraît-il est pour demain, le tourisme équestre puisse être pratiqué de la manière la plus large et la plus étendue possible ; et pour cela n'est-il pas temps d'initier la jeunesse à cette forme attrayante de l'équitation ?
Colonel CABARET Renseignements utiles : Fédération française de sports équestres ? 164, rue du Faubourg-Saint- Honoré, 75008 Paris. Tél. : 256-09-63.
Association nationale pour le tourisme équestre et l'équitation de loisir (ANTE) ? 12, rue du Parc-Royal, 75003 Paris. Tél.: 227-48-55.

Au service des handicapés mentaux : SPORT CONTACT.

Les Jeux Olympiques Spéciaux ont fait ressortir la nécessité et l'importance des activités physiques pour handicapés mentaux, mais sur le plan pratique, le manque de méthodes et de moyens empêche souvent l'éducation physique et sportive d'avoir la place qui lui convient au sein des programmes.
C'est pourquoi la F.A.V.A. (Association de Volontaires Franco-Américains au service des handicapés mentaux) vient de créer, en son sein, un nouveau bureau.
Celui-ci a pour but de promouvoir le sport pour handicapés mentaux et de diffuser les informations s'y rapportant.
Organisation envisagée : 1) Permettre une liaison entre les Centres, Clubs de Loisirs et organismes s'occupant du sport pour les handicapés mentaux (U.S.E.P. ? F.F.S.H.M.) ; ceci, grâce à un fichier qui comporterait pour chaque établissement, tous les renseignements concernant les activités sportives. Ces renseignements seraient aussi destinés à faciliter l'organisation de rencontres amicales tout au long de l'année.
2) Conseiller les Centres voulant établir un programme de sport : en les mettant en relation avec des établissements ayant tenté une expérience similaire.
? par des séances d'information avec démonstrations et films.
? en diffusant des brochures techniques faciles à utiliser (recueil d'exercices avec petit matériel ? entraînement en athlétisme ? gymnastique au sol ? natation ? petits jeux et sports collectifs adaptés ? hockey sur parquet ? patins à roulettes ? matériel à fabriquer soi-même.
3) Publication d'un bulletin de liaison contenant toutes les informations concernant les sports pour handicapés mentaux.
4) Faire connaître le sport pour handicapés mentaux auprès des professionnels de l'enfance inadaptée et du sport (écoles de formation).
5) Rassembler le maximum d'informations concernant les expériences tentées dans les différentes régions de France et promouvoir de nouvelles activités sportives : patins à roulettes, hockey sur parquet, trampoline, gymnastique au sol...
Sont déjà parues trois publications :
Athlétisme, natation, hockey sur parquet, 500 exercices avec petit matériel. Renseignements : F.A.V.A. ? 34 bis, rue Vignon ? 75009 Paris. Tél. : 266-28-88.

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

Influence sur l'efficacité d'une formation professionnelle, d'une éducation physique adaptée à cet objectif. Une expérience a eu lieu dans le Centre de Formation d'Adultes de Douai- Cantin, du 24.4.72 (début pour les sections plomberie sanitaire et soudage mixte) au 18.5.73 (fin pour la section de maçonnerie moderne). Elle a intéressé des hommes dont les âges étaient compris entre 53 ans et 17 ans (âge moyen 23 ans). Les formations professionnelles avaient pour objet de les qualifier dans l'un des métiers suivants : briquetage, maçonnerie moderne, électricité du bâtiment, ajustage mécanique, soudage mixte, plomberie sanitaire, conducteur routier.
Cette expérience a été organisée en comparant les résultats obtenus par 114 stagiaires qui bénéficiaient d'une «certaine» formation générale et 113 stagiaires qui n'en bénéficiaient pas.
Au sein de cette « certaine » formation générale une part très importante était constituée par une « certaine » éducation physique.
En outre les résultats dans les sections avec éducation physique et les sections sans éducation physique ont également été comparés avec ceux de groupes antérieurs qui, eux bénéficiaient d'une éducation physique qui ne se préoccupait pas de formation professionnelle (236 stagiaires).
L'examen clôturant chacune des formations professionnelles a été l'examen habituel dans lequel ne figure aucune épreuve d'éducation physique, mais uniquement des épreuves professionnelles. Elles consistent en :
Epreuve de travail pratique (24 heures) ; épreuve orale de technologie (15 minutes) ; épreuve de dessin (4 heures).
Bien que la très grande cohérence des méthodes d'enseignement habituelles à la F.P.A. et des épreuves d'examen limitent toujours à une très faible proportion les échecs (et donc les refus de diplôme), l'expérience a permis de constater deux fois moins d'échecs chez les sections avec formation générale (notamment éducation physique) que chez les sections sans (5 % dans un cas, 10 % dans l'autre).
L'épreuve de travail pratique a dans ces examens de fin de stage une importance majeure. On constate à cette épreuve des différences: d'une part, de la qualité de travail et, d'autre part, de rapidité d'exécution. La qualité des travaux pratiques du groupe avec éducation physique a été estimée par le jury comme améliorée de plus de 3,7 % ; et, simultanément, la rapidité a été améliorée de 2,8 %. Cette double amélioration est très significative ; car, (alors que fréquemment rapidité d'exécution et qualité de finition jouent en sens inverse l'une de l'autre) dans ce cas les deux améliorations allaient de pair.
D'autres critères indépendants de l'examen de fin de stage ont également été utilisés.
Ils confirment des gains en souplesse, résistance, force, adresse, équilibre, représentation de l'espace, coordination.
On peut donc conclure que l'influence d'une éducation physique même courte (75 h) répartie sur 32 semaines est capable, si elle est judicieusement conçue, d'améliorer une formation professionnelle.
La curiosité de nos lecteurs est probablement éveillée et ils se sont certainement demandé : 1) Comment l'éducation physique était-elle présentée aux stagiaires et dans quel contexte ?
2) A-t-on eu l'occasion de constater une différence entre l'efficacité d'une « certaine » éducation physique adaptée à la formation professionnelle (114 stagiaires) et d'une éducation physique peu soucieuse d'une formation professionnelle (les 236 stagiaires des sections traditionnelles) ?
3) Qu'est-ce donc qu'une éducation physique adaptée à une formation professionnelle ?
Ils trouveront ci-après la réponse à la première question. Les réponses aux deux dernières questions paraîtront dans un prochain numéro.
Contexte et répartition des responsabilités entre les enseignants
L'expérience ne s'est pas contentée d'expérimenter l'influence de l'éducation physique, mais son objet était plus large: il s'agissait d'étudier l'influence d'une « certaine » formation générale conçue de façon interdisciplinaire par une équipe comportant : des agents techniques et moniteurs professionnels, des moniteurs d'éducation physique, des moniteurs d'enseignement général (chaque enseignant employant les techniques de sa compétence mais saisissant toutes les occasions d'éducation que les heures passées avec ses élèves lui offraient).
C'est ainsi que, si « l'expression écrite » était confiée avant tout aux moniteurs d'enseignement général, l'expression orale relevait simultanément des moniteurs des trois disciplines.
? De même l'entraînement intellectuel était confié aux trois.
? Les mathématiques l'étaient simultanément à l'enseignement général et au moniteur d'éducation professionnelle.
? Ce qui relevait des métiers était confié aux moniteurs professionnels seuls, ainsi que les heures d'atelier. Dans cette conception interdisciplinaire le moniteur d'éducation physique avait particulièrement en charge non seulement la maintenance du « potentiel physique et mental » (récupération, compensation, détente), le développement du « potentiel moteur et psycho-moteur » (attention, résistance nerveuse à la fatigue, adresse, force, résistance organique à la fatigue, souplesse, représentation spatiale, équilibre) mais aussi l'entraînement et la formation aux relations humaines (coordination, communication, expression), et ? en parallèle avec ses collègues ? l'entraînement à certains processus mentaux (analyse, synthèse, attitude face à un problème, méthode de résolution de problèmes).
Un autre passage du compte rendu d'expérience énuméré parmi les buts du programme, parallèlement au développement des qualités intellectuelles et des qualités physiques, intéresse le développement de la stabilité affective. Sur les 75 heures accordées à l'éducation physique, 55 heures environ ont été consacrées à l'éducation physique générale, 20 heures à l'éducation physique utilitaire et professionnelle.
Trois aspects de la stabilité affective ont été dégagés :
? Aspect physiologique : détente, connaissance de ses possibilités, développement et renforcement de ses possibilités, développement et contrôle cardio-pulmonaire.
? Aspect psychologique : esprit compétitif, confiance en soi, sens des responsabilités, volonté, optimisme, humour, maîtrise de l'agressivité.
? Aspect sociologique : vie en groupe, esprit d'équipe, sociabilité, participation et coopération.
Aucun programme précis n'a été imposé. Celui-ci a été laissé à l'initiative de chaque enseignant.
N'y a-t-il pas là de nombreux fruits que l'on peut attendre de l'éducation physique qui, parce qu'elle est qualifiée de physique, est souvent méconnue par l'opinion publique qui la suppose uniquement corporelle ?
E.P.S.

FFEPMM

Numéro spécial consacré aux activités physiques et à la vie professionnelle : Le contrôle continu de l'EPS
La formation et la sécurité dans les entreprises par l'éducation physique utilitaire
L'éducation permanente et le sport pour tous. 200 pages - Prix : 25 F.
Il s'agit d'un travail de recherche qui devrait intéresser tous ceux qui s'occupent d'éducation physique et de formation professionnelle des jeunes. Au sommaire :
Introduction par René Kippert et Georges Berthier.
Première partie. Le contrôle continu de la formation en EPS dans les douze CET expérimentaux - René Lebrun et trente-cinq enseignants d'EPS.
Deuxième partie. La formation et la sécurité dans les entreprises par l'éducation physique et utilitaire.
Troisième partie. L'éducation physique et le sport pour tous.
Annexe :
FFEPMM, 23, bd Bonne-Nouvelle, 75002 Paris

RECTIFICATIF

La Fédération Française de Football nous informe que le prix de vente de la brochure « l'Initiation au football par jeu » d'Ernest Jacky est actuellement de 22,00 F ( + les frais d'envoi par poste « urgent » 5,00 F) et non de 20,00 F comme nous l'avions indiqué dans le numéro 131 d'EPS.

LES COMEDIENS MIMES DE PARIS

Stages d'expression corporelle ? découverte de l'humanité des gestes ? saison 1974-1975
Ces stages s'adressent aux amateurs et professionnels du Mîme, du Théâtre, de la Danse, les animateurs de clubs de jeunes, les professeurs et maîtres d'éducation physique, les éducateurs d'enfants inadaptés, d'adolescents caractériels, les étudiants et professionnels en psychologie et psychiatrie, en dessin, sculpture, architecture, en mise en scène, et par extension, à tous ceux qui sont intéressés par la recherche pédagogique et les phénomènes de communication. (Ces activités ne sont pas limitatives).
Renseignements, inscriptions :
Isaac Alvarez, 98, avenue Gambetta, 78400 Chatou. Tél. : 976-70-00.

LE TENNIS-PONG

Un nouveau sport de loisirs et de compétition vient d'apparaître simultanément dans plusieurs régions du monde : USA, Allemagne, Suède, Liban, Grèce. En Israël où il est né, le Tennis-Pong est considéré comme sport national.
En France, on commence à le voir pratiquer sur les plages de la Manche et de la Côte d'Azur, et dans les villes nouvelles de la région parisienne.
Ses premiers supporters sont les tennismen eux-mêmes, qui le pratiquent lorsqu'ils sont éloignés momentanément des courts de tennis, et les pongistes qui n'ont pas toujours une table de ping-pong à leur disposition. Le tennis-pong est du tennis tous terrains et peut se pratiquer partout : sont seulement nécessaires deux raquettes, une balle de squash, 7 mètres de sable, d'herbe ou de neige entre les joueurs-partenaires.
Le tennis-pong est d'abord un sport d'adulte, mais tous les enfants peuvent le pratiquer sans problème car la raquette ne pèse que 300 g.
Le Tennis-Pong ? 44/45, rue de Montfort, 78190 Trappes. Tél.: 462-97-26.

AU QUATORZIEME SALON INTERNATIONAL DE LA NAVIGATION DE PLAISANCE ? 11 au 20 janvier 1975

La fédération des industries nautiques, la revue Bateaux et la société Olivetti ont donné aux visiteurs du Salon nautique la possibilité d'avoir des informations complètes sur tous les bateaux présentés, en fonction du choix : voile ou moteur, du prix, des divers aménagements.
Pour contrôler les connaissances requises permis bateaux A : jeu test (CNEXO et Marine Marchande). Une trentaine de questions apparaissent sur un mur audio-visuel et le candidat indique, au moyen d'un pupitre placé devant lui, la réponse qu'il considère bonne.
Jeu connaissance de la mer : des questions sur la mer et ses secrets. Navigation : simulateur de voile ultra perfectionné (UCPA) pour retrouver les conditions réelles de navigation. Après avoir pris place dans une véritable coque de dériveur et choisi un cap en tenant compte des vents et des courants, le candidat accomplit le parcours donné retransmis sur une carte-contrôle visible du public. La route parcourue est ainsi appréciée et le skipper informé des erreurs qu'il a commises.
Un des bateaux « vedette » de la course autour du monde : 33 Export a été présenté au public. Ce bateau, construit il y a déjà quelques années sur un plan Mauric, est considéré, aujourd'hui, comme l'un des meilleurs du monde.

COMMUNIQUE A L'INTENTION DES ANCIENS ELEVES ET PROFESSEURS DE LYCEES ET COLLEGES DU MAROC

Notre collègue Albert Solignac, professeur d'EPS en retraite, porte à la connaissance de tous les collègues d'EPS, ayant fréquenté tant comme élève, que comme enseignant, les établissements scolaires du Maroc, l'existence d'une Amicale nommée « SALAM » dont le siège social se trouve 36, Bois-d'Ardenay, 91120 Palaiseau. La secrétaire générale en est Mme A. Hardy, Tél. : 928-24-47.
Il existe une revue : SALAM qui paraît cinq à six fois par an. L'abonnement est de 25 francs. Il existe également un annuaire de 1972 portant plus de 3 500 noms ?, hélas I il n'en reste plus guère, une autre édition est prévue pour 1975.
Certains collègues ont bien voulu créer des filiales. C'est ainsi que pour la région Aquitaine et Midi-Pyrénées, c'est Albert Solignac, 4, passage Bellevue, Biarritz ? Tél. : 24-05-96, le responsable se fera un plaisir de répondre à toute demande de renseignements et adhésions. Autres filiales :
Loire-Atlantique et Ouest : Brigitte O'Callaghan « La Chanterie » Muzan- Treillières, 44240 La Chapelle-sur-Erdre ; Josie Ravel, 2, avenue du Miroir-d'Eau 44000 Nantes.
Nice-Côte d'Azur : Henri Bazin, 7, Parc-Vigier, bd Frank-Pilatte, 06000 Nice : Pierre Mariani, 20, avenue Villebois-Mareuil, 06000 Nice ? Tél. : 80-65-62.
Auvergne : Yvonne Ricordel, 6. rue du Dr-Chilbret, 63000 Clermont- Ferrand.
Charente : M. Jean Delmas, «La Brûlerie», 1, rue de Verdun, St-Yriex, 16000 Angoulême.
Les collègues intéressés pourront se faire inscrire avec leurs « coordonnées » (établissements fréquentés ? années au Maroc) et ainsi donner signe de vie à leurs amis déjà lecteurs et adhérents à la Revue SALAM.
A. SOLIGNAC

ITALIE IIIe COUPE INTERAMNIA

Le hand-ball Club Teramo organise la « IIIe Coupe Interamnia », tournoi international de hand-ball réservé aux équipes masculines cadets (nés en 1959-60-61) de clubs civils et scolaires affiliés à une Fédération.
Le tournoi aura lieu à Teramo les 1er et 2 juin 1975. 1er juin - après-midi : éliminatoire ? 2 juin - matin et après-midi : demi-finales, finale et poule de consolation.
Inscriptions et renseignements : Handball Club Teramo ? Via N? Lucidi, 51 ? 64100 Teramo (Italie). Tél. : (0861) 2037 ? avant le 30 avril 1975. Frais de voyage, de nourriture et de logement à la charge des participants.
Le programme détaillé de la manifestation sera communiqué sur demande.

ANNONCES

EPS 132/1
A vendre exploitation sulky et karting à pédales sur plage St-Jean-de-Monts ? Urgent s'adresser à M. Payol Jean ? 31, rue des Roquettes ? 49500 Segré.
EPS 132/2
Vends club de plage en Vendée sud. Pour tous détails, s'adresser à M. Ricart A., 133 quater, rue de Paris, 94220 Charenton. EPS 132/3
Professeur EPS, Maître-nageur-sauveteur, permis de navigation de plaisance, cherche engagement clubs, piscines, saison été 1975. Daniel Vailleau, 15, rue du Pavillon, 71670 Le Breuil. EPS 132/4
Toutes propositions seront étudiées pour une cession éventuelle d'un club de plage, bien situé, dans une station en pleine extension, sur la côte vendéenne. Affaire intéressante. Pour tous renseignements, écrire à la revue. EPS 132/5
A vendre : Club d'enfants à Mers-les-Bains (près Tréport) clientèle nombreuse et fidèle, bonne installation, exclusivité. Ecrire : Madame Pierre Martin, 28, Rampe Bouvreuil - Rouen.
EPS 132/6
Vends Club de plage, golfe du Morbihan, avec piscine Nausicaa de 8x 3,50, couverte - Matériel de 2 ans - Prix : valeur du matériel.
Ecrire : Prévot Richard - Lot. La Mara - Tour 1 79200 Parthenay.
EPS 132/7
Vends club de plage sur la Costa Brava - Rosas - 50 kms de Perpignan - Portique - Balançoires - Trampoline - Téléphérique - Cabine - concession. Tél. 636.94.78 après 19 heures.
EPS 132/8
A vendre : Club de plage, bien situé, à Camon (Hérault). S'adresser à Trezières Roger - 9 Square St-Exupéry - 60200 Compiègne. Tél. (4) 420.05.68.

Commentaires

* : Champ obligatoire.
 

EP&S vous propose

  • image description

    Livres : DOSSIER EP&S N°83 Corps et Climat scolaire

    Avant même les mots, les corps parlent ! Quand bien même rien ne s’est encore dit, leur seule présence structure l’espace et les relations. Une école soucieuse de ses élèves doit accorder une place, non seulement aux esprits, mais également aux corps.

    Fruit d’un partenariat entre la Délégation ministérielle de prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire et les Éditions EP&S, cet ouvrage propose un dialogue entre praticiens, chercheurs et praticiens-chercheurs engagés dans cette réflexion.

    • La communauté éducative interpellée,
    • Temps, espaces et interstices,
    • Corps de profs, corps d’élèves,
    • En cours d’EPS aussi…

    Les quatre thématiques l’organisant révèlent à la fois la diversité et la complexité du sujet. Qu’il s’agisse de postures, d’attitudes, de déplacements, des corps en interaction, des corps en mouvement… ces contributions témoignent qu’une école bienveillante, soucieuse de développer un climat scolaire propice aux apprentissages doit faire sa place à ce grand absent, ce trop méconnu et trop souvent dénié dans l’enseignement : le corps !

    Préface : Éric Debarbieux

    Postface : Isabelle Queval

    J'achète à 28.00 €
  • image description

    Livres : Jeux et sports collectifs - 500 adaptations pour une inclusion réussie

    Des solutions concrètes et opérationnelles pour tous les intervenants confrontés à la question des besoins éducatifs particuliers et de l'activité motrice, notamment lorsqu'ils accueillent un jeune en situation de handicap au sein d'un groupe de pratiquants dits valides. les jeux traités dans ce volume sont : les déménageurs, la balle aux prisonniers, la passe à 5, le jeu sans ballon, la thèque, Kin-ball, ultimate, basket-ball.

    J'achète à 18.00 €