Imprimer Revue EP&S n°1 - Janvier 1950

LE FILM ?Sportives? DÉFENSE ET ILLUSTRATION DU SPORT FÉMININ

  • Marie-Thérèse EYQUEM.
  • Code : 70001-08

IL faut dire d'abord que ce film est destiné au grand public. Les techniciens n'y trouveront pas leur compte, en tant que tels. Comme spectateurs, peut-être ne seront-ils pas déçus.
Nous connaissons tous les arguments des ennemis du sport féminin. Ils sont assez saisissants pour créer dans notre pays une atmosphère d'hostilité, ou tout au moins d'indifférence vis-à-vis des sportives. Ils sont saisissants mais faux. Affirmer que le sport virilise les femmes, c'est évidemment le desservir auprès des français qui ont une prédilection pour la femme fragile et « féminine ». Mais le fait reste à prouver. Les exemples de Koubkova et de Bressolles prouvent, non que le sport virilise les femmes, mais que les femmes viriles excellent en sport. Opposer des arguments à des arguments, c'est souvent éterniser une discussion sans que personne soit convaincu. Mais l'image, elle, est péremptoire.
Le grand mérite du film « SPORTIVES » est de laisser au spectateur l'impression que les sportives sont belles, saines, joyeuses, fines, et d'un charme qui, pour ne point s'apparenter à celui des pin-up, est plein de grâce et de séduction.
On nous dira que nous avons choisi les sportives pour illustrer notre thèse. Or, aucun film n'est moins truqué que celui-là. Dans toutes les spécialités, nous avons fait appel non aux sportives les plus jolies, mais aux meilleures. On y trouvera, en effet, nos plus brillantes championnes : Micheline OSTERMEYER, Monique BER-LIOUX, VALLEE, la Vicomtesse de SAINT-SAUVEUR, GERSTNER, VOISIN, PELISSARD, Jacqueline du BIEF, etc. Que les meilleures aient été en même temps les plus belles, voilà qui prouve surabondamment que le Sport, même pratiqué intensément, n'agit que favorablement sur l'esthétique de la femme.
Le film est donc convaincant. Mais son plus grand mérite, à mon sens, est de l'être sans le paraître. Il n'affirme pas, il suggère. Que Martine FONTAINE soit médecin, Micheline OSTERMEYER pianiste virtuose, Christiane GERSTNER professeur d'éducation physique, LEONE couturière, suffit à indiquer que le sport donne une plus-value à l'individu et lui permet d'exceller dans la vie sociale.
Enfin, il n'ennuie à aucun moment. Son plan est original. Et le reproche qu'on lui fait parfois de disparité est trop lié aux compliments qu'on lui adresse pour sa variété et l'ingéniosité de ses trouvailles, pour que ceci ne fasse pas oublier cela.
Pierre Dumonteil est l'habile metteur en scène de « SPORTIVES », auquel ont notamment collaboré le grand artiste Tommy Bourdelle, Marguerite Deval et Paul Bellugue, scénariste.
Vous aurez, comme tout le monde, l'impression que le film est trop court. Le sport féminin est donc une veine qui peut être exploitée largement: gymnastique, patinage, danses rythmiques, ballets nautiques, athlétisme serviront de thème, je l'espère, pour de courts métrages documentaires.
Personne ne s'en plaindra. Le sport féminin y gagnera. La Direction générale a commencé là une action de propagande neuve, et éminemment utile, qu'elle sera encouragée à poursuivre si, comme je l'espère vivement, « SPORTIVES » est un succès.
Photo extraite du film

L'auteur : Marie-Thérèse EYQUEM.

Du même auteur :

Commentaires

* : Champ obligatoire.
 

EP&S vous propose

  • image description

    Livres : DOSSIER EP&S N°83 Corps et Climat scolaire

    Avant même les mots, les corps parlent ! Quand bien même rien ne s’est encore dit, leur seule présence structure l’espace et les relations. Une école soucieuse de ses élèves doit accorder une place, non seulement aux esprits, mais également aux corps.

    Fruit d’un partenariat entre la Délégation ministérielle de prévention et lutte contre les violences en milieu scolaire et les Éditions EP&S, cet ouvrage propose un dialogue entre praticiens, chercheurs et praticiens-chercheurs engagés dans cette réflexion.

    • La communauté éducative interpellée,
    • Temps, espaces et interstices,
    • Corps de profs, corps d’élèves,
    • En cours d’EPS aussi…

    Les quatre thématiques l’organisant révèlent à la fois la diversité et la complexité du sujet. Qu’il s’agisse de postures, d’attitudes, de déplacements, des corps en interaction, des corps en mouvement… ces contributions témoignent qu’une école bienveillante, soucieuse de développer un climat scolaire propice aux apprentissages doit faire sa place à ce grand absent, ce trop méconnu et trop souvent dénié dans l’enseignement : le corps !

    Préface : Éric Debarbieux

    Postface : Isabelle Queval

    J'achète à 28.00 €
  • image description

    Livres : Jeux et sports collectifs - 500 adaptations pour une inclusion réussie

    Des solutions concrètes et opérationnelles pour tous les intervenants confrontés à la question des besoins éducatifs particuliers et de l'activité motrice, notamment lorsqu'ils accueillent un jeune en situation de handicap au sein d'un groupe de pratiquants dits valides. les jeux traités dans ce volume sont : les déménageurs, la balle aux prisonniers, la passe à 5, le jeu sans ballon, la thèque, Kin-ball, ultimate, basket-ball.

    J'achète à 18.00 €