Imprimer Revue EP&S 1 n°40 - Novembre-Décembre 1988

Courir, sauter, lancer ?

  • René Narce
  • Code : 80040-26

 En organisant en 1987 le concours national de "l'École la plus sportive", la Revue EPS1 a pris une initiative heureuse.*

Quoi de plus simple, en effet, que proposer aux quelques dizaines de milliers d'écoles de ce pays, animées par quelques centaines de milliers de maîtres et fréquentées par quelques millions d'enfants, la possibilité d'agir dans un seul et même but : participer pour donner le meilleur de soi-même ?

J'avoue avoir été très surpris d'entendre ici, ou là quelques réticences quant à la participation de certains dénonçant le caractère simpliste d'un concours, sponsorisé, s'adressant à la fois au secteur public et privé, et qui ne serait rien d'autre qu'un gigantesque triathlon scolaire.

Je n'ignore pas que depuis quelques lustres, la vérité concernant le sport à l'école tient plus du discours que de l'acte sportif lui-même. S'il fallait en croire certains, il ne serait plus d'éducation physique autre que celle qui se situerait dans je ne sais quelle science moderne d'un nouveau genre, dite motricité.

J'ai beaucoup de respect pour les conseilleurs, et plus encore pour les chercheurs.

Mais, je me permets néanmoins de leur demander de prendre aussi conscience du fait que le sport à l'école peut parfois ne pas procéder du seul discours. Un enfant ne sera pas subitement plus heureux d'avoir joué et gagné (ou malheureux d'avoir perdu) parce que de savants observateurs auront su replacer son activité motrice entre des mots riches de préfixes en ?psy? et des suffixes en ?isme?.

J'ai saisi, en ma qualité de directeur d'école, l'opportunité offerte par ce concours pour mobiliser les enfants, dynamiser les maîtres et sensibiliser de nombreux parents autour de ces épreuves s'appuyant sur les gestes naturels qui constituent la base de l'athlétisme, depuis assez longtemps me semble-t-il.

Fort de cette pratique consensuelle, du grand engouement suscité et quelles qu'aient pu être les difficultés matérielles rencontrées, je n'aurai qu'un seul reproche à formuler à la Revue EPS1 : pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour prendre une telle initiative ?

Je souhaite, pour ma part, que d'autres formes, tout aussi simples soient de nouveau proposées, car la vérité pour l'école tient depuis les lois organiques à des idées simples à l'image de celles que crut bon devoir rappeler un récent Ministre de l'Éducation Nationale, précisant que l'école élémentaire avait d'abord et avant tout mission d'apprendre aux enfants « à lire, écrire et compter ». Apprendre à écrire, lire et compter d'une part, courir, sauter, lancer d'autre part, constitueraient-il des objectifs dévalués assignés aux instituteurs ?

Si une forte majorité se persuade du contraire, le pire n'est plus à craindre. L'EPS à l'école a encore de belles journées et des rencontres sportives devant elle. Cela signifierait que le bon sens - qui a tôt fait de déserter l'esprit de certains - n'aurait pas abandonné le désir d'agir de très nombreux autres.

Car, il est à craindre que, sans les hommes de terrain qui font l'école de tous les jours, l'EPS confiée aux seuls théoriciens ne tarde pas - comme ce fut le cas pour la peinture rupestre - à devenir une pratique oubliée.

* Le concours 1988 organisé selon la même formule est intitulé : « Les écoles sportives ».

L'auteur : René Narce

École Victor Duruy, 94120 Fontenay-sous-Bois

Commentaires

* : Champ obligatoire.
 

EP&S vous propose

  • image description

    Livres : L'épreuve d'éducation physique et sportive au CRPE

    Cette édition, revue et enrichie en 2018 correspond aux exigences en vigueur pour la session 2020.

    Avec la masterisation de la formation, le concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) doit non seulement valider les connaissances des candidats, mais aussi apprécier leur aptitude à enseigner une discipline qui contribue de manière irremplaçable au développement de l’enfant.
    Le coefficient attribué à l’épreuve d’EPS atteste de son importance. Outre la préparation méthodique à l’épreuve, cet ouvrage détaille les enjeux des textes réglementaires les plus récents. Au-delà de la réussite au concours, il offre de multiples clés pour l’entrée dans le métier.

    À partir d’une analyse des rapports de jurys de toutes les académies :
    • Des propositions méthodologiques pour structurer l’exposé et répondre aux questions du jury.
    • Une présentation du système éducatif, des besoins des élèves et des connaissances spécifiques à l’EPS.
    • Un répertoire de 52 situations couvrant toutes les activités physiques aux trois cycles de l’école primaire dont celles figurant sur les listes de chaque académie.

    J'achète à 22.00 €
  • image description

    Livres : La course d'orientation en situation

    C’est une approche originale et innovante de la course d’orientation que nous présentent ici Johann Rage et Nicolas Hayer. Outre la lecture de la carte et du terrain (axe 1), les élèves apprennent à concevoir leurs itinéraires (axe 2), à maîtriser les techniques de déplacement (axe 3) et à analyser leur activité à l’aide d’outils numériques (axe 4) : montres GPS, applis pour smartphones dédiées à la CO, logiciels gratuits spécialisés. Illustré par plus d’une centaine de cartes (et d’extraits de cartes) en couleurs, une vingtaine de dessins et des captures d’écran, ce livre offre en format poche un condensé indispensable de CO 2.0.

     

    J'achète à 19.00 €