Imprimer Revue EP&S n°78 - JANVIER 1966

Essai de doctrine du sport

  • Code : 70078-98
  • Haut-comité des sports

Le Haut Comité des sports dans sa séance pleinière du 23 décembre 1964. a approuvé le document élaboré par un comité de rédaction (1) à la suite des travaux de la Commission de la Doctrine du sport. On sait qu'un des objectifs principaux du Haut Comité des sports était précisément d'établir une Doctrine. Or, un travail préparatoire avait déjà commencé il y a trois ans à l'Académie des Sports, laquelle s'effaça de bonne grâce lorsque le Haut Comité des Sports entreprit de constituer une Commission propre. Et c'est dans le cadre du Haut Comité, organisme consultatif, que Jean Borotra, Président de la Commission de l'Académie des Sports, accepta de continuer la tâche entreprise ainsi que nous le dit le préambule : « définir la place que doit occuper le sport dans la vie de l'individu et de la Nation, et déterminer les conditions permettant d'atteindre les objectifs ainsi dégagés ».
Le travail, après analyse, fut réparti entre dix sous-commissions qui étudièrent les questions suivantes :
• l'intérêt et les limites physiologiques du sport (président : M. Chailley-Bert, professeur à la faculté de médecine de Paris).
• l'influence du sport sur les plans psychologiques, caractériel, moral, intellectuel, culturel et social ; ses bienfaits et ses dangers (président : M. Comte-Offenbach, député de la Seine).
• l'université et le sport (présidents : MM. Talbot et Boisset, inspecteurs généraux).
• le sport scolaire (président : M. Reverdy, directeur honoraire de l'enseignement technique).
• le sport dans l'enseignement supérieur (président : M. Debeyre, recteur de l'université de Lille).
• le sport civil (président : M. Graux, président de la Fédération française d'aviron).
• le sport dans l'armée (président : général Delfino).
• l'élite sportive (président : M. Jean Borotra).
• la formation des cadres en matière sportive (président : M. Huguet. inspecteur général).
• l'équipement sportif (président : M. Ferri. président de la Fédération internationale d'escrime).
Les Vice-Présidents de la Commission étaient M. le Recteur Capelle et M. Louis Bontemps, Président de la F.F. d'Escrime, le rapporteur-Rédacteur de la commission fut Jean Paulhac professeur E.P.S. de la Ville de Paris.
Les travaux ont duré près de deux ans. Les sous-commissions et les groupes de travail ont tenu plus de cent séances et près de deux cents personnalités dont la liste figure en fin d'ouvrage ont été consultées ou associées aux travaux.
Un coup d'oeil sur le sommaire de ce long document qui équivaut à un livre de format courant nous montre que presque tous les problèmes concernant le sport ont été abordés, sinon résolus.
Dénommé ? avec une prudence honorable et toute universitaire « Essai de doctrine » ? le document comporte deux « Titres » :
1) Le sport de la masse
2) Le sport de haute compétition
Le premier titre se subdivise en trois chapitres :
1) Le sport au service de l'homme (Le sport loisir pour tous, moyen de formation de la jeunesse, la lutte contre les excès possibles, etc.).
2) l'intégration du sport dans les activités obligatoires des jeunes (Le sport dans l'enseignement, le sport des apprentis et des jeunes travailleurs, le sport dans l'Armée, etc.).
3) L'organisation du sport pendant les temps de loisir (Le club, les Fédérations, le sport dans l'entreprise, etc.).
Le second titre se subdivise en quatre chapitres :
1) Les justifications du sport de haute compétition (rôle du champion, rôle du sport au service du champion, aspects particuliers du sport féminin de haute compétition).
2) Les dangers du sport de haute compétition
3) L'assainissement nécessaire (Une solution : établir trois catégories : les athlètes « non amateurs », les Professionnels, les Amateurs) les objections possibles à cette solution. La lutte pour le fair-play.
4) Le développement de la haute compétition.
Quelques remarques préliminaires s'imposent, avant toute discussion. Le premier réflexe, tout défensif, de beaucoup d'enseignants les portera à redouter le dirigisme qui peut naître d'une doctrine, laquelle implique un choix, une orientation. Les plus anciens d'entre eux se souviennent d'un document antérieur, baptisé « Doctrine Nationale » qui tendait à imposer un ensemble de procédés surtout empruntés à la Méthode Naturelle de Georges Hébert. Bien que l'unanimité des enseignants ne puisse certainement pas se faire sur tous les points de « l'Essai de Doctrine » présenté aujourd'hui, voire même qu'une majorité, puisse se dégager contre certains d'entr'eux, on ne peut contester le caractère libéral de l'ensemble. Il y a là, évidemment, une générosité, un souci de préserver les valeurs essentielles de l'homme qui doivent être soulignés, et qui permettront sans doute à ce document d'échapper aux écueils de l'actualité. L'affirmation constamment implicite ou proclamée que le sport doit être au service de l'homme et non l'homme au service du sport nous paraît essentielle. Elle est un gage contre tout embrigadement, fût-il bien intentionné. C'est dans le respect de ce principe que le sport peut prétendre être l'un des facteurs de l'humanisme moderne.

Notes :

(1) Le Comité de Rédaction qui comprenait : MM. René Bazennery et Jean Berotra. Pierre Com te-Offenbach, Jean Paulhac, Dr Pierre Talbot, soumettait ses travaux au «Comité des Présidents» composé des présidents des dix sous-commissions

Commentaires

* : Champ obligatoire.
 

EP&S vous propose

  • image description

    Livres : L'épreuve d'éducation physique et sportive au CRPE

    NOUVELLE EDITION 2018

    Avec la masterisation de la formation, le concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) doit non seulement valider les connaissances des candidats, mais aussi apprécier leur aptitude à enseigner une discipline qui contribue de manière irremplaçable au développement de l’enfant.
    Le coefficient attribué à l’épreuve d’EPS atteste de son importance. Outre la préparation méthodique à l’épreuve, cet ouvrage détaille les enjeux des textes réglementaires les plus récents. Au-delà de la réussite au concours, il offre de multiples clés pour l’entrée dans le métier.

    À partir d’une analyse des rapports de jurys 2017 de toutes les académies :
    • Des propositions méthodologiques pour structurer l’exposé et répondre aux questions du jury.
    • Une présentation du système éducatif, des besoins des élèves et des connaissances spécifiques à l’EPS.
    • Un répertoire de 52 situations couvrant toutes les activités physiques aux trois cycles de l’école primaire.

    J'achète à 22.00 €
  • image description

    Livres : La course d'orientation en situation

    C’est une approche originale et innovante de la course d’orientation que nous présentent ici Johann Rage et Nicolas Hayer. Outre la lecture de la carte et du terrain (axe 1), les élèves apprennent à concevoir leurs itinéraires (axe 2), à maîtriser les techniques de déplacement (axe 3) et à analyser leur activité à l’aide d’outils numériques (axe 4) : montres GPS, applis pour smartphones dédiées à la CO, logiciels gratuits spécialisés. Illustré par plus d’une centaine de cartes (et d’extraits de cartes) en couleurs, une vingtaine de dessins et des captures d’écran, ce livre offre en format poche un condensé indispensable de CO 2.0.

    J'achète à 19.00 €