Imprimer Revue EP&S 1 n°7 - Mars-Avril 1982

Praticiens, gymnastique et école...

  • Georges Belbenoit
  • Code : 80007-32a
  • LU POUR VOUS

Au cours d'une tribune libre parue dans le n° 56 de « La revue du praticien », du 5 décembre 1981, M. l'Inspecteur Général Belbenoit aborde le problème qui concerne à la fois la médecine, le sport et le monde de l'école : la dispense en éducation physique.

L'auteur souligne tout d'abord que les rapports usuels des médecins avec l'EPS ont toujours été traditionnellement négatifs, n'hésitant pas à dénoncer implicitement le certificat médical de complaisance ouvertement sollicité par la famille. Sans doute, s'interroge G. Belbenoit, soucieux de respecter le premier précepte de la médecine « ne pas nuire », le médecin se trouve-t-il conforté dans son attitude par ses souvenirs personnels qu'il aura gardés de sa propre scolarité. « L'EPS, telle qu'il la sait ou la croit pratiquée, présente moins de vertus éducatives que de risques pathogènes ».

Mais, poursuit-il, puisque l'essentiel semble se passer au niveau des représentations « ... dans le subconscient du médecin, rôde encore un « prof de gym » désuet, officiant dans un gymnase poussiéreux au mépris de toute hygiène... », encore importerait-il de vérifier si cette vision quelque peu passéiste et caricaturale correspond à la réalité présente, et de s'interroger sur la meilleure façon de mettre en œuvre le précepte « ne pas nuire ».

Autant telle dispense d'EPS visant à préserver le patient d'une activité contre-indiquée est-elle légitime et se conçoit fort bien, autant telle autre « continue-t-elle à entretenir le discrédit qui frappe encore une discipline hâtivement jugée inessentielle. Qui est-ce qui songerait à une dispense de mathématiques ? »

« Cette notion même de dispense, enchaîne-t-il, accrédite ainsi cette idée élitiste que l'EPS est faite pour les forts alors qu'en réalité, ce sont les faibles qui devraient en bénéficier par priorité ». Auquel cas, il ne convient plus, selon G. Belbenoit, de parler de « dispense » mais bel et bien de « non assistance à personne en danger ».

Et l'auteur de proposer une nouvelle conception de la traditionnelle « dispense de gymnastique ». « Elle devrait être assortie d'une indication positive ayant même autorité auprès de l'institution scolaire. Libellée ainsi, après questionnement des praticiens sur les besoins réels tant physiologiques, psychologiques et culturels des enfants et adolescents d'aujourd'hui, c'est toute la philosophie de l'acte qui en serait inversée ».

« Ce qui paraît souhaitable, conclut G. Belbenoit, c'est de voir s'instaurer progressivement une coopération effective entre adolescents d'âge scolaire, médecins, enseignants et familles, en vue d'amorcer une véritable « éducation sanitaire ». Résolution minime pour le praticien mais de grande portée sociale et politique. »

Si aujourd'hui, « le médecin dégage sa propre responsabilité en accordant les dispenses », les éducateurs attendent de lui que, demain, son action place « l'école en mesure de contribuer efficacement à une véritable éducation de la santé ».

Gérard Jaquet

L'auteur : Georges Belbenoit

Commentaires

* : Champ obligatoire.
 

EP&S vous propose

  • image description

    Livres : L'épreuve d'éducation physique et sportive au CRPE

    Cette édition, revue et enrichie en 2018 correspond aux exigences en vigueur pour la session 2020.

    Avec la masterisation de la formation, le concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) doit non seulement valider les connaissances des candidats, mais aussi apprécier leur aptitude à enseigner une discipline qui contribue de manière irremplaçable au développement de l’enfant.
    Le coefficient attribué à l’épreuve d’EPS atteste de son importance. Outre la préparation méthodique à l’épreuve, cet ouvrage détaille les enjeux des textes réglementaires les plus récents. Au-delà de la réussite au concours, il offre de multiples clés pour l’entrée dans le métier.

    À partir d’une analyse des rapports de jurys de toutes les académies :
    • Des propositions méthodologiques pour structurer l’exposé et répondre aux questions du jury.
    • Une présentation du système éducatif, des besoins des élèves et des connaissances spécifiques à l’EPS.
    • Un répertoire de 52 situations couvrant toutes les activités physiques aux trois cycles de l’école primaire dont celles figurant sur les listes de chaque académie.

    J'achète à 22.00 €
  • image description

    Livres : La course d'orientation en situation

    C’est une approche originale et innovante de la course d’orientation que nous présentent ici Johann Rage et Nicolas Hayer. Outre la lecture de la carte et du terrain (axe 1), les élèves apprennent à concevoir leurs itinéraires (axe 2), à maîtriser les techniques de déplacement (axe 3) et à analyser leur activité à l’aide d’outils numériques (axe 4) : montres GPS, applis pour smartphones dédiées à la CO, logiciels gratuits spécialisés. Illustré par plus d’une centaine de cartes (et d’extraits de cartes) en couleurs, une vingtaine de dessins et des captures d’écran, ce livre offre en format poche un condensé indispensable de CO 2.0.

     

    J'achète à 19.00 €