Actualité

16 Novembre 2021

Les étudiant-es et le sport du XIX° siècle à nos jours

Journée d'études internationale (ISSUL-GERME) Paris

L’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne (ISSUL), le GERME (Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants) et la Cité des mémoires étudiantes organisent une double journée d’études internationale consacrée à l’histoire des étudiant·e·s et du sport.

La première se tiendra à Paris le mardi 16 novembre 2021, à la veille de la 13e Journée « Archives, recherches et mémoires étudiantes » organisée par la Cité des mémoires étudiantes & le GERME.

La seconde aura lieu à l’Université de Lausanne le mercredi 1er juin 2022, jour anniversaire de la création de la FISU qui a dorénavant son siège dans le même bâtiment que l’ISSUL.

L’analyse de l’histoire estudiantine du 19e siècle à nos jours participe autant de l’histoire des jeunesses, des mouvements sociaux et des élites que de l’histoire sociale ou de l’éducation. Il ne va donc pas de soi d’envisager leur trajectoire, leur formation et leur sociabilité du point de vue de l’histoire des cultures corporelles et sportives. Pourtant, les sports ont été codifiés, institutionnalisés et diffusés par des étudiants européens et nord-américains, avant d’être repris et imités par leurs camarades sur les autres continents. Développer un entre soi masculin et viril, affirmer sportivement l’identité de son université, former une élite performante sur le plan non seulement intellectuel mais aussi physique, se déplacer et même voyager pour rencontrer des athlètes issus de clubs universitaires concurrents, telles sont quelques-unes des raisons du succès des sports parmi les étudiants. Quant aux étudiantes, peu nombreuses avant 1914, leur acculturation sportive et leur affirmation identitaire par le sport au cours du 20e siècle restent encore peu étudiées.

L’idée de rencontres sportives régulières entre étudiants de nations différentes est émise pour la première fois en 1892 par Hodgson Pratt lors du Congrès de la Paix à Rome. Elle sera reprise quelques jours plus tard par le jeune parisien Pierre de Coubertin qui, sous la formule de « jeux olympiques modernes », rêve de compétitions ouvertes non plus aux seuls étudiants mais aux sportsmen du monde entier. Si de premiers groupements d’échelle nationale sont constitués à compter de 1907, il faut attendre 1923 pour que le Français Jean Petitjean organise à Paris les premiers Jeux mondiaux universitaires. Dans l’entre-deux-guerres, puis au cours de la Guerre froide, les rencontres sportives internationales entre étudiants donnent souvent lieu à des formes de rivalité entre États et entre modèles socio-politiques. Il en est de même pour les organisations qui les encadrent. Si la Fédération internationale du sport universitaire (FISU) est fondée en 1949 contre la politisation du sport par la nouvelle Union internationale des étudiants (UIE) dorénavant contrôlée par l’URSS et ses alliés, la réunification du mouvement sportif estudiantin surviendra somme toute rapidement, en 1959. Toutefois, les rencontres sportives estudiantines ne sauraient être réduites à des manifestations de soft power car elles ont aussi permis des élans de fraternité et offert des espaces alternatifs de coopération.

À la veille du centenaire des premiers Jeux mondiaux universitaires (2023), cette double journée d’études vise à décloisonner une histoire très occidentale, masculine et concentrée sur les années pionnières ou bien de grandes tensions diplomatiques.

Le programme s’organisera selon 3 axes de recherche :
· une histoire des acteurs qu’ils soient étudiants ou liés à leur université (sportifs/ves ordinaires, champions, dirigeants) qui prenne en considération autant leur état d’étudiant que leur trajectoire de vie et professionnelle,
· une histoire des institutions (clubs, fédérations nationales, organisations étudiantes) envisagée dans la longue durée ou bien consacrée à des moments significatifs,
· une histoire des pratiques sportives privilégiées par les étudiant-e-s au regard des cultures sportives dominantes dans l’espace social et national qui les environne.

Les infos sur le site du Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants (GERME).

Actualités

  • 27 Juin 2022

    Permettre à chacun de mieux s’informer

    Consultation citoyenne sur les médias

    La lutte contre la désinformation constitue un enjeu central pour l’équilibre de nos démocrat ... lire la suite
  • 30 Juin 2022

    La transformation de l’éducation mondiale

    Pré-sommet UNESCO (Paris,75)

    2 000 participants du monde entier sont réunis du 28 au 30 juin au siège de l’UNESCO, afin de p ... lire la suite
  • 01 Juillet 2022

    Boris Diaw, président du CA de l'INSEP

    Ancien capitaine puis manager général de l’équipe de France de basket, Boris Diaw a ét ... lire la suite
  • 06 Juillet 2022 - 08 Juillet 2022

    Le ministre P. Ndiaye au congrès des écoles maternelles

    AGEEM (Boulazac)

    Accueilli par Maryse Chrétien, présidente de l’Association générale des enseignants de ... lire la suite
  • 16 Juillet 2022

    Décès de Jean-Pierre Augustin

    Nos peines

    C'est avec une grande tristesse que nous relayons l'information de la Société française d'histoire ... lire la suite
  • 28 Juillet 2022

    Décès d'Alain Junqua

    Nous avons la douleur de vous annoncer le décès d’Alain Junqua, Professeur émérite des ... lire la suite